En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 39Bannière 19Bannière 15Bannière 34

 TKE2 des Marmottons

Les Sept Laux

Doppelmayr

T2 ES
Description rapide :
Un téléski à enrouleurs 2 places assurant une liaison haute stratégique

Mise en service en : 2002



Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : lolo42
Section écrite le 24/03/2008 et mise à jour le 29/01/2011
(Mise en cache le 25/08/2013)

Image
Le domaine skiable des 7 Laux est situé en Isère au cœur du massif de Belledonne. On y skie de 1350 à 2400 mètres d’altitude sur 2 versants de montagne. A l’est, le versant du Pleynet, côté vallée du Haut Brédat, et à l’ouest le versant Prapoutel et Pipay, surplombant la vallée du Grésivaudant. Les pistes alternent entre forêts de résineux et environnement de montagne sauvage. L’offre variée, convient aussi bien aux familles, avec des pistes faciles permettant d’évoluer sur tous les versants, qu’aux skieurs confirmés, avec une mention toute particulière pour l’itinéraire quasi mythique des vallons du Pra.
C’est le versant Pipay/Prapoutel qui nous intéresse aujourd’hui avec ce reportage sur téléski à enrouleurs 2 places des Marmottons.


Situation de l'appareil sur le domaine :

Le téléski des Marmottons a une position centrale sur le domaine des 7 Laux. Voici sa situation sur le plan des pistes (remontée surlignée en rouge) :
Image
De fait, son accès s’opère de différentes façons : depuis le haut des secteurs Pipay ou Pleynet, par la piste bleu de la Biche au départ du col des Oudis ; depuis Prapoutel via le TSD6 des Chamois, mais également depuis les pistes de l’Etagne ou du Chamois desservies par le TSF4 du Pouta.
Son départ se situe à 1900 mètres d’altitude non loin de celui du télésiège de l’Eterlou, dans la partie haute de la combe séparant Pipay de Prapoutel, sur les flancs de la montagne de la Jasse. Sa ligne, relativement courte (moins de 500 mètres) conduit les skieurs, 85 mètres plus haut, au niveau de la gare d’arrivée du télésiège 6 places des Chamois.


L’investissement :

Construit par Doppelmayr en 2002, cet appareil est le dernier maillon d’un programme d’investissement d'un coût de plus de 28 millions d’euros. Défini en 1995 et mis en place par tranches successives de 1996 à 2002, il aura permis, à l'image des investissements réalisés plus recemment, d'offrir à la station un domaine plus cohérent, optimisé et fiabilisé.
A contrario des choix opérés par bon nombre de nos voisins européens, les téléskis à enrouleurs 2 places sont des appareils relativement peu répandus en France et se concentrent uniquement sur quelques stations… Les 7 Laux sont de celles-ci.

Le choix par la SEMT7L(Société d’Economie Mixte des Téléphériques des 7 Laux) d’investir ici sur ce type d’appareil se justifie par la courte distance de la ligne, le débit offert, supérieur à un téléski classique (près de 1200 personnes/heure) avec un espacement confortable de 6 secondes entre chaque enrouleur, et surtout l’exceptionnelle disponibilité compte tenue de son implantation sur un flanc exposé au vent, en accord parfait avec le cahier des charges initial. La solution adoptée constitue donc à la sortie le rapport performances/prix le plus pesé.


Rôle de l'appareil sur le domaine :

Si le téléski à enrouleurs des Marmottons dessert de façon directe la piste bleue des Cabris, qui longe sa ligne, ce n’est cependant pas là sa principale fonction, la piste étant d’ailleurs principalement utilisée comme itinéraire de passage pour se rendre au départ du télésiège de l’Eterlou…
Son rôle premier est, avant tout, d’assurer une liaison haute sur Prapoutel permettant ainsi aux skieurs venant des autres secteurs de gagner ce versant en profitant des belles pistes rouges (Armillaire, Jas du Lièvre…) qui partent du lac de la Jasse.

C’est une liaison stratégique que l’appareil fiabilise doublement :
- En effet auparavant, on regagnait Prapoutel dans le bas du domaine, au niveau du départ du télésiège du Lac, via la piste rouge des Cabris ou la piste verte de la Chanterelle dont l’enneigement de certaines parties exposées plein sud restait aléatoire. Avec cette liaison haute, donnant accès aux pistes principales de Prapoutel, équipées d’enneigeurs jusqu’à la station, le retour est garanti.
- Cette fiabilisation se trouve également renforcée par le fait que la ligne d’un téléski reste exploitable même si le météo évolue défavorablement durant la journée (cette partie du domaine est relativement exposée au vent). L’appareil assure ainsi en début ou fin de saison le retour sur Prapoutel quelques soient les conditions si la liaison basse inter-station est fermée.

Enfin, le téléski des Marmottons a indirectement permis d’optimiser l’exploitation de l’espace technique d’altitude du Pouta. En effet les pistes des Chamois et de l’Etagne, qui partent du point culminant du domaine, arrivent au pied de ce remonte-pente. Celui-ci constitue donc un court ascenseur pour regagner rapidement le départ du TSF4 du Pouta, permettant d’enchaîner à volonté les belles pistes de ce secteur.


Caractéristiques de l’appareil :

  • Nom de l'installation : Marmottons
  • Type : Téléski à enrouleurs 2 places APF555
  • Constructeur : Doppelmayr
  • Année de construction : 2002
  • Exploitant : SEMT7L
  • Saison d'exploitation : Hiver


  • Véhicules : enrouleur Doppelmayr
  • Capacité : 2 personnes /enrouleur
  • Nb véhicules : 55
  • Sens de montée : gauche
  • Temps de Trajet : 3min20s
  • Débit : 1193 personnes/heure
  • Vitesse d'exploitation : 2,9 m/s


  • Altitude Aval : 1900 m
  • Altitude Amont : 1985 m
  • Dénivelée : 85 m
  • Longueur développée : 489 m
  • Pente Maxi : 32 %
  • Pente Moyenne : 18 %


  • Puissance moteur 55 kW
  • Emplacement Motrice aval
  • Emplacement Tension aval
  • Type Tension hydraulique
  • Tension nominale 35 daN
  • Pression nominale 70 bar


  • Nb Pylones : 6
  • dont support/compression : 3

La gare aval APF555 :

La gare aval est de type motrice et tension. Elle repose sur un pylône métallique boulonnée à un massif béton.
Image
Image

Comme pour désormais toutes les gares de téléskis à enrouleurs Doppelmayr de ce type, la poutrelle longitudinale qui supporte le treuil sert de lorry de tension. Elle est maintenue par un vérin hydraulique situé à l'avant. La motorisation (ici de 55 kW) de l’appareil est suspendue directement à l'aplomb la poulie. Elle est directement prise sur le réducteur fixé sur le chariot roulant.
Classiquement, la poulie est équipée d’une couronne haute et basse de part et d’autre de la gorge, qui permet de stabiliser la suspente des enrouleurs durant leur rotation.
Image

La ligne :

La ligne de l’appareil est relativement courte (489 mètres) et ne comporte pas de difficulté particulière. Elle possède, hors G1 et G2, 6 pylônes donc 3 (P2, P3 et P4) de type support/compression destinés à accompagner la pente concave de milieu de ligne. On notera également, que lors de la création de l’appareil, quelques travaux de reprofilages latéraux ont du être effectués du fait de la position de l’appareil sur le flanc de la montagne de la Jasse.
Voici le bas de la ligne, avec au dessus la piste bleue des Cabris :
Image
Le P1 :
Image
Approche du P2 :
Image
Pour accompagner la pente légèrement concave, les pylônes 2, 3 et 4 sont de type support/compression :
Image
Approche du P3 :
Image
Image
En se retournant, la partie basse de la ligne :
Image
Le P5 ou le profil de la pente commence à se redresser :
Image
Le P6, au sommet de la bute derrière laquelle s'effectue le laché, dernier pylône avant la gare retour :
Image


Gare retour :

La G2, identifiée sur sa base comme P7, est située à proximité immédiate de l’arrivée du TSD6 des Chamois. C'est une classique poulie de retour fixe avec son pylône métallique boulonné sur son massif béton.
Image
Image
Image
Image


Les véhicules :

Ce téléski dispose de 55 enrouleurs Doppelmayr équipés, à la base de la perche, d'un archet destiné à accueillir 2 personnes réparties de part et d'autre de l'agrès.
Ci-dessous l'agrès et la Chartreuse en toile de fond :
Image
Gros plan sur l'enrouleur Doppelmayr et sa suspente :
Image


Pour conclure :
Le téléski à enrouleurs des Marmottons constitue donc au final un investissement raisonné en parfaite adéquation avec le rôle qu’il joue sur le domaine : à savoir un appareil de longueur modeste mais important de part la liaison qu’il assure, répondant parfaitement au critère, essentiel, de disponibilité et permettant, grâce l'emploi d'agrès à 2 places, un débit supérieur à celui d'un téléski classique.
Il est, de fait, à son échelle, illustratif de la politique menée par la SEMT7L qui vise à développer l’offre ski des 7 Laux de façon pérenne et fiable.





Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09617 secondes. 39 requete(s).
87 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés