En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 13Bannière 1Bannière 40Bannière 10

 TCV Télébus

La Plagne (Paradiski)

Poma

T2 ES
Description rapide :


Mise en service en : 1991

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 22/06/2015 et mise à jour le 27/06/2015
(Mise en cache le 27/06/2015)

Image


Au sommaire du reportage :

  1. La Plagne : toute la montagne en onze stations !
  2. Le premier Télébus
  3. Télébus, transport urbain entre Plagne Centre et Plagne Villages
  4. Ligne et infrastructures de la télécabine Télébus
  5. Télébus, un appareil urbain (presque) parfait



La Plagne : toute la montagne en onze stations !

La Plagne est l'une des plus grandes stations de la Savoie, située à cheval sur les communes de Bellentre, Aime en vallée de la Tarentaise et Champagny-en-Vanoise en vallée de Bozel. Reliée aux Arcs/Peisey-Vallandry par le téléphérique Vanoise-Express, elle propose un immense domaine skiable composé de 130 pistes et 115 remontées mécaniques entre 1230 et 3120 mètres d'altitude en haut du télésiège du Glacier sous le sommet de Bellecôte.

Image
^^ Découvrez une introduction plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


Le premier Télébus

La station de la Plagne a ouvert officiellement le 22 décembre 1961. On y trouvait alors deux téléskis autour de la zone qui est actuellement le front de neige de Plagne Centre. Le téléski de la Lovatière desservait le front de neige et la zone débutante, et celui du Biolley permettait de skier sur des pentes plus importantes, aujourd'hui desservies par le télésiège débrayable du Bécoin. C'est l'entreprise phare de l'époque, Montaz-Mautino, qui a construit ces premières remontées mécaniques plagnardes.
Montaz-Mautino construit deux nouveaux téléskis l'année suivante : le Télé-École et le Z, tandis que le téléski de la Lovatière est supprimé. Le téléski du Z monte alors au-dessus du départ de l'actuel télésiège des Verdons Nord afin de desservir une large aire ensoleillée de ski propre facile. C'est notamment en 1962 que la piste de la Marie-Chantal est créée.
Le téléski du Cabri est venu doubler en 1964 le téléski du Z afin de créer une zone débutante à Plagne Centre.
L'année suivante, en 1965, l'entreprise Bell, de Kriens (Suisse), vient construire le téléphérique débrayable 2S 6 places de la Grande Rochette, un appareil révolutionnaire qui dessert de longues pistes offrant un large dénivelé (Carina, Véga et Mira offrent alors chacune plus de 500 mètres de dénivelé).
En 1966, la SAP a complété l'offre de ski en construisant en aval de ce front de neige le télésiège fixe du Boulevard. Il permettait ainsi de relier l'emplacement où se trouvait alors la gare aval du téléski des Aollets au front de neige supérieur de Plagne Centre, où l'on trouvait notamment le 2S de la Grande Rochette, puis plus tard les télésièges du Colorado et du Véga.

En 1972, deux ans après la construction du téléphérique urbain du Télémétro, reliant Plagne Centre à Aime 2000, la station de Plagne Villages sort de terre. Pour la desservir, la SAP décida donc de construire un télécabine pulsée : le Télébus. Celui-ci partait du pied de la galerie marchande de Plagne Centre pour arriver en aval des logements de Plagne Villages. Il permettait ainsi d'éviter d'ouvrir une ligne de navettes, tout en gardant un lien urbain assez fort avec Plagne Centre.

Le premier Télébus était un télécabine pulsée à mouvement unidirectionnel construit avec du matériel Doppelmayr. Les véhicules étaient des cabines fermées et vitrées de forme cylindrique, au point qu'elles étaient surnommées les « poubelles ». La motorisation ainsi que la tension étaient assurées en gare aval. On notera que la ligne possédait des têtes de pylônes renforcées afin de résister aux efforts asymétriques lors du passage des trains de cabines (cf. incident du Télésorres en 1986).

Image
La gare aval (cliché http://www.perso-laplagne.fr).

Image
Le début de la ligne avec le pylône 2 (cliché http://www.perso-laplagne.fr).

Image
Arrivée à Plagne Villages (cliché http://www.perso-laplagne.fr).

En plus de cet appareil urbain, la même année, la station a été dotée du téléski des Aollets, issu du raccourcissement par le bas du téléski du Saint-Esprit. En 1974, le téléski de la Chevrette est construit pour créer un court appareil débutant sur le front de neige de Plagne Villages.
Néanmoins, dans les années 1980, le Télébus ne suffit plus. Victime de son image « dégradante » de la station, avec ses cabines en forme de poubelles, il est très peu apprécié visuellement en plus de ne pas être très confortable. C'est pourquoi il est remplacé dès 1991 par un appareil très moderne et rempli d'innovations pour l'époque.


Télébus, transport urbain entre Plagne Centre et Plagne Villages

Le Télébus a pour rôle de relier Plagne Centre à Plagne Villages. Il démarre ainsi à proximité de la galerie marchande principale ainsi que de l'immeuble du France, et arrive sous les principales résidences de Plagne Villages. Il évite ainsi à la SAP d'avoir à installer un système de navettes. Il est également très utilisé par les vacanciers qui montent en station après être arrivés à la gare routière de Plagne Centre.

Le Télébus a donc un rôle essentiellement urbain, et arrive au centre de Plagne Villages, au bord de la route d'accès. En la traversant, il est toujours possible de rejoindre le front de neige où l'on trouve les téléskis de la Chevrette et des Aollets. Il ne dessert donc directement aucune piste

Image
Situation du Télébus sur le plan des pistes de la Plagne.

Image
Situation du départ du Télébus sur le plan de Plagne Centre…

Image
… et de l'arrivée à Plagne Villages.

Le Télébus est une télécabine à va-et-vient construite par Pomagalski. Il y a donc deux trains de trois cabines circulant sur chaque brin en va-et-vient. Pomagalski a utilisé pour ce faire des éléments de la gamme Oméga en suivant la technologie des pinces débrayables TB. On retrouve donc un appareil assez unique de part sa conception, avec des gares où la séparation quais/machinerie est tout à fait visible. Il est issu des améliorations successives apportées après la construction du Télésorres ou du TGD de l'Oratoire (1984) à Samoëns.
En 2003, les armoires électriques de la gare amont ont été rénovées avec des modèles 95F livrées par SEMER. Suite à un problème sur les fermetures des portes, déjà présent depuis 1997, les coffrets de pilotage ont été remplacées en 2009.

Voici les caractéristiques de cette télécabine :

Caractéristiques administratives

TCV-Télécabine à va-et-vient : TÉLÉBUS
Maître d'œuvre : POMAGALSKI
Maître d'ouvrage : SAP (Société d'Aménagement de la Plagne)
Exploitant : SAP (Société d'Aménagement de la Plagne)
Constructeur : POMAGALSKI
Installation électrique : SEMER
Année de construction : 1991

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver et été
Capacité : 12 personnes
Débit : 800 personnes/heure
Vitesse d'exploitation maximale : 5 m/s

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1980 m
Altitude amont : 2061 m
Dénivelée : 81 m
Longueur développée : 464 m
Portée la plus longue : 129 m
Hauteur de survol maximale : 30 m
Pente maximale : 46 %
Pente moyenne : environ 17 %
Temps de trajet : environ 2 minutes

Caractéristiques techniques

Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Continu
Puissance développée : 338 kW
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Pression nominale : 150 bars
Tension nominale : 30 000 daN
Nombre de pylônes : 6
Nombre de véhicules : 6
Type de véhicules : Cabines 12 places debout Sigma
Type de pinces : TB50 D45

Caractéristiques du câble

Fabricant : TRÉFILEUROPE
Diamètre : 45 mm
Type de câblage : Lang à droite
Composition : 6×25 fils
Âme : Textile
Résistance à la rupture : 151 532 daN
Section du câble : 843 mm²
Section du toron : 140 mm²



Ligne et infrastructures de la télécabine Télébus


La gare aval

La gare aval du Télébus est située à 1980 mètres d'altitude, en bordure de Plagne Centre, entre les bureaux de la SAP et la gare aval du télésiège du Boulevard. On y accède en ski depuis un chemin longeant l'immeuble du France et les bureaux de la SAP, en parallèle de la piste verte du Boulevard.
L'accès se fait également facilement pour les piétons en traversant la route depuis la galerie marchande de Plagne Centre, d'où l'on peut emprunter le téléphérique du Télémétro vers Aime 2000.
On retrouve une gare assez imposante avec une structure motrice suivie des quais. Les galets sur lesquels reposent les cabines à l'arrêt sont couvertes par de la tôle. Cette station assure la mise en mouvement ainsi que la tension du câble.

Image
Vue en contre-plongée de la gare aval avec les deux premiers pylônes depuis le chemin menant aux télésièges du Boulevard et de la Bergerie.

Image
Vue opposée.

Image
Vue d'ensemble de la gare aval en arrivant depuis le chemin provenant du front de neige de Plagne Centre.

Image
Vue de trois-quarts.

Image
Vue de côté depuis le chemin provenant du front de neige de Plagne Centre.

Image
Vue d'ensemble de la gare aval.

Image
Vue rapprochée de la structure motrice où l'on trouve également le poste de conduite.

Image
Le quai central.

Image
Les quais avec le système de guidage des cabines.

Image
La structure portant les galets de support du câble en gare aval.



La ligne

En sortie de gare aval, la pente augmente de manière à survoler la piste verte et le télésiège du Boulevard. En arrivant sur le versant d'en face, le pylône 3 réduit la pente avant que l'on croise le train de cabines arrivant d'en face. Les pylônes 5 et 6 remettent la ligne à l'horizontale avant que l'on survole un important dévers précédant la gare amont.

Pomagalski a donc équipé la ligne de 6 pylônes dont 5 supports et 1 compression :

  • P1 : 16C/16C
  • P2 : 8S/8S
  • P3 : 4S/8S
  • P4 : 12S/12S
  • P5 : 12S/12S
  • P6 : 8S/8S


Image
Vue de la ligne depuis la gare aval.

Image
Vue rapprochée des pylônes 1 et 2.

Image
Portée vers le pylône 3 au-dessus du télésiège du Boulevard.

Image
P3.

Image
Croisement des cabines.

Image
P4.

Image
P5.

Image
Portée vers le pylône 6.

Image
P6.



La gare amont

La gare amont est située à 2061 mètres d'altitude au cœur de Plagne Villages, au bord de la route desservant la station. En traversant et en montant un escalier, on accède par la suite au front de neige.
On retrouve une gare retour un peu moins imposante qu'en aval, mais montée sur un imposant massif en béton au-dessus d'une zone en dévers. Le pylône 6 est donc directement arrimé à la gare et relié à la structure totale. Comme en aval, les galets assurant la stabilité des cabines en gare sont abrités sous une couverture qui contient aussi les commandes électriques d'ouverture des véhicules. Derrière le massif en béton principal, soutenant la majorité du bâtiment, on trouve la poulie retour, située au-dessus d'une zone d'attente couverte.

Image
Vue en plongée de la gare amont depuis les pistes de Plagne Villages.

Image
Vue zoomée depuis la piste bleue du Bridge.

Image
La voie de gauche.

Image
Cabines partant de la gare amont en voie de droite.

Image
Vue de trois-quarts de la gare amont.

Image
Vue plus large en partant vers les pistes de Plagne Villages.

Image
Vue arrière.

Image
Vue de trois-quarts.

Image
Vue zoomée de la poulie retour.

Image
Rails d'alimentation commandant l'ouverture des portes électriques des cabines.


Véhicules et pinces

La télécabine à va-et-vient Télébus est équipée de deux trains de trois cabines Sigma 12 places (un par voie). Le confort reste assez limité puisque le transport se fait debout.
Les cabines sont reliées dans chaque train par des barres métalliques sur leurs suspentes. Enfin, on retrouve pour chaque véhicule une double-pince TB50 D45 équipée de frotteurs qui fonctionnent avec les capteurs en gare.

Image
Vue de trois-quarts d'un train de cabines.

Image
Vue de côté d'un train de cabines.

Image
Vue en contre-plongée d'un train de cabines partant en gare amont.

Image
Double pince débrayable TB50 D45.


Vues depuis les pistes…

Image
Portées entre le pylône 4 et la gare amont vues depuis le télésiège débrayable de la Bergerie. Derrière les bâtiments de Plagne Villages, on aperçoit la Grande Rochette et le roc des Verdons.

Image
Zoom sur les pylônes 4 et 5 depuis la gare amont.

Image
Vue de côté depuis le télésiège de la Bergerie.

Image
Zoom sur les pylônes 3, 4 et 5 depuis le chemin menant au télésiège du Boulevard.

Image
Les pylônes 1 et 2 vus depuis le même endroit.


Télébus, un appareil urbain (presque) parfait

Le Télébus version 1991 remplace donc à merveille les antiques « poubelles » et relie efficacement Plagne Centre à Plagne Villages pour les piétons, et est donc un exemple de transport urbain en remplacement de navettes.
On peut néanmoins lui reprocher deux points. D'abord, l'accès piétons n'a pas été assez pensé pour être dans la continuité de la galerie commerciale, et pourquoi pas du téléphérique du Télémétro. De plus, si la gare aval du Télébus est facilement accessible depuis les pistes, la gare amont est située assez loin des remontées mécaniques, ce qui oblige à traverser une route et marcher entre les résidences de Plagne Villages. Ce point là semble ne pas avoir été aménagé par la SAP.

Image
Le Télébus, appareil assurant le lien entre Plagne Centre et Plagne Villages très efficacement.


Je tiens à remercier tout particulièrement le webmestre du site http://www.perso-laplagne.fr pour la mise à disposition des photos historiques.

Bannière : Bovinant
Photos : remontees et pomaman.
Texte et mise en page : remontees
Date des photos : 13 février 2011, 21 avril 2012, 16 février 2015, 18 février 2015 et 20 février 2015.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.11523 secondes. 40 requete(s).
121 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés