En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 23Bannière 13Bannière 27Bannière 35

Reportages : "Au Cœur des remontées mécaniques"



Liste des remontées mécaniques Garaventa


Retour à la liste des constructeurs

Garaventa

logo

Nationalité : Suisse
Site Internet : http://www.garaventa.com
Informations :

Garaventa est un constructeur suisse créé en 1928 par Karl Garaventa. L'entreprise est à l'origine spécialisée dans la construction de petits téléphériques privés pour le transport de personnes et matériaux, comme on en trouve aujourd'hui encore tant en Suisse.

En 1949, Willy, le fils de Karl, se lance a son tour dans la construction de remontées mécaniques et monte sa propre société. En 1957, les deux entreprises fusionnent et le siège social de Garaventa est installé à Goldau.

La société se diversifie et installe, à compter des années 1960, des téléskis à enrouleurs sous licence Doppelmayr, d'abord avec des soutiens de ligne en portiques, puis des pylônes inclinés. Elle reste toujours très active sur le marché des petits téléphériques.



Le premier grand appareil du constructeur sera le téléphérique à va-et-vient de Kronberg, mis en service en 1964 avec des cabines d'une capacité de 40 places. Dès 1968, la capacité est doublée sur le téléphérique Weggis-Rigi Kaltbad, et même portée à 110 places avec le téléphérique du High Camp à Squaw Valley, première grosse réalisation à l'étranger. En Europe, la société décroche quelques marchés hors Suisse, notamment en Allemagne, avec, entre 1968 et 1970 la réalisation des deux tronçons des téléphériques du Hochfelln.



Cette année-là, Garaventa met également en service une réalisation à va-et-vient dimensionnée pour deux cabines de 125 personnes à Hoch-Ybrig ! Durant les années 1980 et 1990, le téléphériste poursuit son activité de construction de téléphériques à va-et-vient gros porteurs. En 1992, il livre notamment le téléphérique du Titlis (à cabines tournantes). Il est également impliqué dans la construction puis la reconstruction du Tiroler Zugspitzbahn.



Dans les années 1980, pour répondre au marché, le constructeur s'est également lancé dans la construction de télésièges, d'abord à pinces fixes, puis débrayables. Dans les années 1990, la société produit des télécabines débrayables mais également, des funitels sous licence Creissels.



Garaventa est en croissance est absorbe respectivement Küpfer en 1987, WSO Städeli, SSG en 1991, l'américain CTEC en 1992 et Girak en 1996, avant de fusionner en 2002 avec le constructeur autrichien Doppelmayr. Les deux entreprises de transport par câble sont regroupées au sein d'une même société : Doppelmayr-Garaventa. Les ateliers Doppelmayr de Wolfurt sont le centre mondial de compétences pour les systèmes monocâbles (les télécabines, les télésièges...), tandis que Garaventa Goldau est le centre mondial de compétences pour les grosses installations bicâbles (3S, va-et-vient...) et les funiculaires. Les remontées de conception maison installées en Suisse ou en Afrique restent badgées Garaventa, mais à l’international, c'est désormais la marque Doppelmayr qui est généralement utilisée, à l'exception de l'Afrique ou de téléphériques à va-et-vient d'Europe de l'Est et d'Asie mineure.



En 2012 l'entreprise a innové en réalisant le CabriO du Stanserhorn, un funifor avec des cabines à impériales dont le niveau supérieur est à ciel ouvert. L'appareil constitue la nouvelle vitrine du constructeur helvétique.




Légende
  • Reportage photographique
  • Reportage photographique avec bonne description l'accompagnant
  • Reportage technique, photos, descriptions avec aspects mécaniques mis en avant
  • Appareil démonté ou hors service définitivement
  • , , Fond d'écran, Vidéo, PDF...
  • Appareil pour les sports d'hiver
  • Appareil pour le transport Urbain
  • Appareil pour le tourisme / Attraction