En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo



Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 10/12/2017 et mise à jour le 21/12/2017
(Mise en cache le 21/12/2017)

Image



Au sommaire de ce reportage :
  1. Bellevaux-Hirmentaz
  2. Historique : le télésiège des Brettaz
  3. Cheneau, l'axe central du domaine d'Hirmentaz
  4. Ligne et infrastructures du télésiège du Cheneau
  5. Cheneau, un remplacement réussi ?


Bellevaux-Hirmentaz

Hirmentaz est une station de ski implantée à 1200 mètres d’altitude sur la commune de Bellevaux, située dans le Chablais.
Reliée à la station voisine des Habères, elle propose un domaine composé de 23 remontées mécaniques desservant 50 kilomètres de pistes (dont 2 noires, 17 rouges, 16 bleues et 8 vertes) entre 940 et 1610 mètres d'altitude.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


Historique : le télésiège des Brettaz

La station de Bellevaux-Hirmentaz a ouvert en 1963 avec le téléski de la Plagne. Ce court téléski d’environ 350 mètres de longueur développée a ouvert une piste le long de son tracé. En 1966, le plateau d'Hirmentaz est relié skis aux pieds à la vallée par le téléski des Mouilles.
Le développement du front de neige d'Hirmentaz reprend dès 1967 avec l'installation des téléskis des Mottaz. L'année suivante, le téléski des Incarnes a été construit. Incarnes a permis d'ouvrir une longue piste bleue située essentiellement le long du tracé de ce téléski.
En 1969, la station d'Hirmentaz forme un nouveau domaine skiable avec l'ouverture du secteur des Granges du côté du village des Habères. Du côté d'Hirmentaz, c'était le téléski des Incarnes qui assurait la liaison avec Les Habères.
L'année suivante, le domaine skiable a été agrandi vers le sommet de la montagne d'Hirmentaz avec l'installation des téléskis des Rhodos et de l'Hirmentaz 1600. Ces téléskis ont ouvert 3 pistes difficiles entre 1600 et 1440 mètres d'altitude. Ce secteur était accessible depuis le plateau d'Hirmentaz par le téléski des Incarnes.

En 1977, le front de neige du hameau d'Hirmentaz a été complété avec l'installation du télésiège des Brettaz. Ce télésiège permettait un accès direct au secteur des Rhodos en évitant le téléski des Incarnes. En effet, le téléski des Incarnes desservait seul la liaison avec Les Habères et était donc très fréquenté. Brettaz a ainsi permis de réduire l'attente au départ des Incarnes en offrant un accès plus confortables aux pistes du sommet d'Hirmentaz.

Image
Le début de la ligne du télésiège des Brettaz (D.R).

Image
Montée à bord du télésiège des Brettaz (D.R).

Image
Multi-vues d'Hirmentaz avec en haut à gauche le début de la montée du rocher survolé par le télésiège des Brettaz (D.R).


Voici quelques caractéristiques techniques du télésiège des Brettaz :

Caractéristiques administratives

TSF – Télésiège à attache fixe : BRETTAZ
Maître d'oeuvre : IMA
Maître d'ouvrage : SA SESAT
Exploitant : SEM SESAT BELLEVAUX
Constructeur : MONTAZ-MAUTINO
Année de construction : 1977
Année de démontage : 2008

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 2 personnes
Débit à la montée : 900 personnes/heure
Débit à la descente : 540 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 2,5 m/s
Sens de montée : Par la droite

Caractéristiques géométriques

Altitude gare aval : 1300 m
Altitude gare amont : 1161 m
Dénivelé : 361 m
Longueur développée : 1524 m
Portée la plus longue : 250 m
Pente maximale : 50 %
Temps de trajet : 10 minutes 10 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare motrice : Trialp
Emplacement gare motrice : Aval
Type de motorisation : Électrique
Puissance développée : 147 kW
Emplacement gare de tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Type d'embarquement : Dans le sens de la ligne
Nombre de pylônes : 20

Caractéristiques des véhicules

Type de véhicules : Arceaux 2 places
Nombre de véhicules : 151
Masse à vide : 68 kg
Charge utile : 160 kg
Espacement : 8 secondes

En 1984, le télésiège des Brettaz a pris plus d'importance au sein du domaine skiable en assurant lui aussi la liaison avec Les Habères en donnant accès au téléski des Feulattes installé la même année.

Après plus de 30 années de bons et loyaux services, le télésiège des Brettaz ne répondait plus aux attentes de la clientèle : débit trop faible, temps de montée long et un confort limité. Il a donc été décidé de le remplacer en 2008 par un télésiège 4 places sur un tracé totalement différent et plus court. Afin de limiter les couts de construction, la SESAT a racheté à la Société des Téléphériques de la Grande Motte l'ancien télésiège du Grattalu qui a été démonté en 2005.


Le chantier du télésiège du Cheneau

Le télésiège des Brettaz a donc été remplacé en 2008 par le télésiège fixe du Cheneau qui a été racheté par Hirmentaz à l'exploitant du domaine de Tignes.
Le chantier a été mené par Skirail et le bureau d'études AIM. Les travaux ont commencé au printemps 2008 avec le démontage de l'ancien télésiège des Brettaz et la réalisation des terrassements pour accueillir la gare aval du nouvel appareil. A la mi-juin, certains éléments du nouveau télésiège étaient entreposés sur le plateau d'Hirmentaz.
Début août, les massifs en béton des gares et des pylônes étaient déjà en place. A la mi-août, les pylônes et la gare amont ont été posés.
A la mi-septembre, la gare aval était montée et la ligne de service était en cours de tirage.
Le câble et les véhicules ont été posés dans le courant du mois d'octobre. L'appareil a pu ouvrir en décembre 2008 et a été inauguré le samedi 10 janvier 2009 en présence notamment du président du Conseil Général de Haute-Savoie et du sous-préfet de Thonon-les-Bains.

→ Quelques photos du chantier :

Image
Quelques fûts des pylônes stockés sur le plateau d'Hirmentaz à la mi-juin 2008.

Image
Les terrassements en gare aval.

Image
Les massifs des pylônes 2 et 3 ainsi que de la gare aval en arrière-plan en juillet 2008.

Image
Les têtes des pylônes en attente de montage à la début août 2008.

Image
L'un des massifs de la gare aval.

Image
Le massif de la gare amont.

Image
La gare aval en cours de montage en septembre 2008.

Image
Les sièges en attente de montage.

Image
La gare aval au 19 septembre 2008.

Image
Zoom sur le haut de la ligne.

Image
La gare aval au 24 octobre 2008.

Image
Vue sur la ligne.



Cheneau, l'axe central du domaine d'Hirmentaz

Le télésiège du Cheneau relie le front de neige d'Hirmentaz au secteur des Rhodos. Il joue donc un rôle primordial au sein du domaine skiable puisque c’est la principale installation qui permet de grimper sur le front de neige du secteur des Rhodos, où se trouvent le téléski des Feullates et le télésiège des Rhodos. Il est donc le premier maillon d'une chaîne de deux télésièges permettant l'accès au sommet du domaine d'Hirmentaz depuis le plateau. De plus, il est le premier maillon d'une chaîne de deux appareils donnant accès à la liaison avec les Habères. Au sommet du télésiège du Cheneau, la liaison avec Les Habères est accessible par le téléski des Feulattes.

Au niveau du ski propre, le télésiège du Cheneau dessert deux pistes qui redescendent au départ de cet appareil.

Au sommet du télésiège du Cheneau, les pistes suivantes sont accessibles :
  • La piste bleue des Myrtilles.
  • La piste bleue des Tétras. Cette piste permet d’accéder au téléski des Feulattes.
  • La piste rouge des Brettaz.

Image
Situation du télésiège du Cheneau sur le plan des pistes d'Hirmentaz.



Voici donc les caractéristiques de cet appareil :

Caractéristiques administratives

TSF-Télésiège à pinces fixes : CHENEAU
Maître d'œuvre : AIM
Maître d'ouvrage : COMMUNE DE BELLEVAUX
Exploitant : SEM SESAT BELLEVAUX
Constructeur : SKIRAIL
Année de construction : 2008

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver et été
Capacité : 4 personnes
Débit à la montée : 2000 personnes/heure
Débit à la descente : 216 personnes/heure
Vitesse d'exploitation maximale : 2,3 m/s
Sens de la montée : Par la gauche

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1228 m
Altitude amont : 1483 m
Dénivelée : 255 m
Longueur développée : 1218 m
Longueur horizontale : 1193 m
Portée la plus longue : 140 m
Pente moyenne : 21,37 %
Pente maximale : 54 %
Temps de trajet : 8 minutes 50 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare aval : TRIPODE
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Courant continu
Puissance développée : 338 kW
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Nombre de vérin : 1
Pression nominale : 152 bar
Tension nominale : 31 000 daN
Type de gare amont : Retour fixe
Nombre de pylônes : 13
Largeur de la voie : 4,2 m

Caractéristiques des véhicules

NOTE : 6 sièges provenant du télésiège fixe du Grattalu à Tignes et 142 sièges provenant du télésiège du Plan Bois à Peisey Vallandry.

Année d'origine : 1990 et 1992
Année de pose : 2008
Type de véhicules : Arceau
Nombre de véhicules : 148
Masse à vide : 173 kg
Espacement : 7,2 secondes
Dispositif d'accouplement : Pince fixe

Caractéristiques du câble

Fabricant : TREFILEUROPE
Diamètre : 40,50 mm
Type de câblage : Lang à droite
Composition : 6x26 fils
Type d'âme : Compacte
Pas de câblage : 292 mm
Pas de toronage : 112 mm
Section du câble : 663 mm²
Section du toron : 111 mm²
Résistance à la rupture : 113 800 daN


Ligne et infrastructures du télésiège du Cheneau

La gare aval

La gare aval du télésiège du Cheneau est située à 1218 mètres d'altitude, juste à côté du départ du téléski des Sources
Nous retrouvons ici une gare motrice-tension tripode.

Image
Vue en plongée sur la gare aval.

Image
La gare aval vue depuis la piste verte des Sources.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
En s'approchant de la file d'attente.

Image
Vue arrière.

Image
La zone d'embarquement.



La ligne

A la sortie de la gare aval, le pylône 1 imprime une première montée assez forte pour sortir du décaissement où se trouve le départ. Les pylônes 2 et 3 radoucissent l'inclinaison du câble qui reste faible jusqu'au cinquième ouvrage. Le pylône 5 imprime la montée principale de la ligne. Notons qu'entre les pylônes 9 et 10 les véhicules survolent un replat de la pente avant la reprise de la montée après le P10.
Le pylône 13 remet le câble dans le plan horizontal pour l'entrée en gare amont.

Skirail a équipé la ligne de 13 pylônes, dont 4 supports et 1 compression :

  • P1 : 12C/12C
  • P2 : 6S/6S
  • P3 : 6S/6S
  • P4 : 6S/4S
  • P5 : 4SC/4SC
  • P6 : 6S/4S
  • P7 : 6S/4S
  • P8 : 8S/6S
  • P9 : 6S/4S
  • P10 : 6S/4S
  • P11 : 6S/4S
  • P12 : 8S/6S
  • P13 : 6S/4S

Image
P1 avec sur la gauche la ligne du téléski des Sources.

Image
Portée vers le pylône 2.

Image
P2.

Image
P3.

Image
Portée vers le pylône 4.

Image
P4. Sur la gauche, on remarque l'arrivée du téléski des Sources.

Image
Portée vers le pylône 5. Sur la gauche, on remarque le départ du téléski du Corbeau.

Image
P5. Nous longeons désormais le téléski du Corbeau.

Image
Tête du pylône 5.

Image
Portée vers le pylône 6.

Image
P6 avec sur la gauche le téléski du Corbeau qui se déporte sur la gauche.

Image
Portée vers le pylône 7.

Image
P7.

Image
Portée vers le pylône 8.

Image
P8.

Image
Portée vers le pylône 9.

Image
P9.

Image
Portée vers le pylône 10.

Image
P10.

Image
Portée vers le pylône 11.

Image
P11.

Image
Portée vers le pylône 12.

Image
P12.

Image
Portée vers le pylône 13.

Image
Fin de la portée vers le pylône 13.

Image
P13.



La gare amont

La gare amont est située à 1483 mètres d'altitude, au-dessus des départs du télésiège des Rhodos et du téléski des Feulattes.
On retrouve ici une station retour fixe.

Image
Gare amont vue depuis la ligne.

Image
Vue de trois quarts.

Image
Vue arrière.



Véhicules et pinces

Le télésiège du Cheneau est équipé de 148 sièges 4 places de type Arceau commercialisés par Skirail dans les années 1990. Les véhicules en service sur cet appareil proviennent des anciens télésièges du Grattalu à Tignes (1990 > 2005) et du Plan Bois à Peisey Vallandry (1992 > 2008).
Les sièges sont reliés au câble par une pince fixe Yan/Skirail.

Image
Un siège Arceau Skirail.



Autres vues...

Image
La fin de la ligne.

Image
Vue sur la ligne depuis la piste rouge des Brettaz. On remarque également l'arrivée du téléski du Corbeau sur la droite de l'image.

Image
La partie basse de la ligne.

Image
Vue opposée depuis la piste rouge des Corbeaux.

Image
La ligne jusqu'au pylône 4.

Image
La ligne vue depuis le téléski des Incarnes.



Cheneau, un remplacement réussi ?

Le télésiège du Cheneau est un appareil phare au sein du domaine skiable d'Hirmentaz. En effet, il permet l'accès au secteur d'altitude d'Hirmentaz où se trouve le télésiège des Rhodos qui dessert le sommet du domaine skiable d'Hirmentaz-Les Habères. Malgré le rabaissement du sommet du domaine skiable et la fermeture d'une piste noire, la SEM SESAT BELLEVAUX a remplacé avantageusement l'ancien télésiège des Brettaz. En effet, le temps de montée a été diminué par la réduction de la longueur de l'installation et le tracé actuel permet une meilleure exploitation de l'appareil qui a son tracé moins exposé au vent que l'ancien télésiège.
En résumé, le télésiège du Cheneau est un investissement réussi qui a permis de rajeunir un axe vieillissant qui ne satisfaisait plus la clientèle.

Image
Cheneau, l'axe fort d'Hirmentaz !



Je tiens à remercier l’alexois pour les photos de l'appareil, Sébastien pour les images du chantier ainsi que Bovinant pour la bannière.

Bannière : Bovinant
Texte et mise en page : Alspace
Photos : l'alexois
Date des photos : 15 février 2017.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :